Accueil   |   Boîte à outils   |   Hôtels à insectes

Hôtels à insectes

Au jardin, les insectes jouent un rôle majeur. Ils sont les indispensables pollinisateurs dont près de 80% des plantes à fleurs dépendent. Ils sont aussi de précieux auxiliaires de culture, régulant les maladies et les petits animaux considérés comme des parasites par les jardiniers : une larve de chrysope, par exemple peut engloutir jusqu’à 60 pucerons par jour !  Et il ne faut pas oublier qu’ils constituent une source de nourriture inépuisable pour les oiseaux insectivores, le hérisson, les musaraignes…
Vous pouvez les inviter dans votre jardin par quelques gestes simples.

Créer : Quel gîte pour quel insecte ?

 

hotel

Source : FCPN

Les plus efficaces

 La bûche percée

Une simple bûche de bois dur (en chêne ou hêtre : éviter les résineux) peut  accueillir une multitude d’insectes cherchant à s’abriter pour pondre ou pour se protéger des rigueurs hivernales. C’est le cas des osmies cornues, des syrphes ou des mégachiles.
Fendez une bûche en deux puis percez-la de trous de différentes dimensions (de 6 à 15 mm de diamètre), sans traverser le bois, sur toute sa surface.
Vous pouvez également percer directement la bûche sur le côté (dans l’écorce), ce qui se rapproche plus des petits trous que les insectes peuvent trouver dans la nature.
Puis fixez-la près d’une haie ou d’un massif de fleurs, ou même sur le rebord de votre fenêtre, avec une orientation sud sud-est.

Ce gîte sera utilisé par des abeilles et guêpes solitaires, totalement inoffensives pour l’homme.

Tiges à moelle

Profitez des opérations hivernales de taille des arbustes pour récolter les rameaux appropriés (ronce, rosier, sureau, framboisier, hortensia…) qui seront favorables aux abeilles solitaires. Coupez chaque rameau à moelle en tronçons bien droits de 15 à 20 cm de longueur. Liez une quinzaine de tiges à moelle de mêmes longueur et diamètre en formant un fagot. Formez ainsi des fagots de différents diamètres et disposez-les dans votre jardin ou sur votre balcon orientés sud sud-est.

Tiges creuses

Coupez des tiges creuses (de bambou, carotte sauvage, fenouil, céleri vivace, forsythia…) en morceaux de 10 à 20 cm de long.

  • Bouchez ensuite les tiges creuses à une extrémité, avec de l’argile ou de la boue, et créez des fagots.
  • Vous pouvez également en remplir une caisse (à vin par exemple) : inutile alors de boucher une extrémité des tiges.

Vous pouvez ensuite les placer à proximité de vos massifs à une hauteur comprise entre 50 cm et 2 mètres de hauteur, ou dans un hôtel à insectes. Veillez à choisir un endroit ensoleillé et à l’abri des intempéries.

Les plus…

Le pot à perce-oreilles : ce gîte est simple à construire : il s’agit d’un classique du jardin biologique (les perce-oreilles sont inoffensifs pour l’homme). Il s’agit d’un pot de fleur renversé, rempli de foin ou de paille bien tassée.

Murs et parois : Le mur à insectes revient à installer sur une façade de maison bien ensoleillée – exposition sud ou sud-est – différents gîtes en quinconce comme ceux d’un hôtel à insectes : briques et tiges creuses, bûches percées, bois pourrissant, paille, carton plié (voir ci-dessous)…

Nichoir à bourdons : Il s’agit tout simplement d’une caisse en bois renversée ou d’un pot de fleur à l’envers, garnis d’un peu de paille et à demi enterrés dans le sol. Les bourdons y entrent par un petit trou d’envol prévu sur le côté ou sur le dessus (pot de fleurs). Il existe néanmoins des nichoirs à bourdons plus élaborés en béton de bois.

L’abri à papillons : Il s’agit d’une boîte munie d’une à trois entrées verticales étroites de 8 x 1,2 cm facilitant l’hibernation de certains papillons. Ce gîte pourra être utilisé en hiver par les grands rhopalocères comme la petite et la grande tortue ou le paon du jour.

Le gîte à coccinelles : Comme pour les papillons, il s’agit d’un nichoir-boîte perforé de trous de 10 mm et rempli d’un peu de paille sèche.

 

Hôtel à insectes

hotel 3

Source : FCPN

 

Assemblez tous ces gîtes dans un hôtel à insectes !

Retrouvez :
plan à consulter.
– une fiche Refuge

 

Sachez que le mieux reste de disperser des petits aménagements dans l’ensemble de votre jardin/balcon, plutôt que de créer un très gros hôtel à insectes avec plein de garnitures différentes.

VIDEO – Construire son hôtel à insectes

 

Marie Wild : https://www.youtube.com/watch?v=EINP3vZL46Y
https://www.youtube.com/watch?v=21sarCGdw4E

La minute nature de la salamandre : https://www.youtube.com/watch?v=4NtJ0tqq128

Installer

Fixez bien chaque fagot, les tiges à moëlle en position verticale ou horizontale, les tiges creuses en position horizontale. Choisissez un emplacement ensoleillé, situé entre 50 cm et 2 mètrs de hauteur, orienté sud sud-est. Le rebord d’une fenêtre ou d’un abri de jardin conviennent très bien !