Accueil   |   Trames vertes et bleues   |   Le Contrat Vert et Bleu du Grand Rovaltain   |   Action D4, Etude de l’impact des infrastructures linéaires de transport sur la faune sauvage

Action D4, Etude de l’impact des infrastructures linéaires de transport sur la faune sauvage

L’action D4 du Contrat vert et bleu du Grand Rovaltain a pour objectif d’étudier l’impact des infrastructures linéaires sur les déplacements de la faune sauvage. Cette action doit permettre de mesurer la perméabilité de certains secteurs du Grand Rovaltain et de réaliser un état des lieux des données de collisions entre la faune sauvage et les véhicules. L’objectif à atteindre est une meilleure sensibilisation des usagers et la création d’ouvrages de franchissement adaptés à la faune.
La participation des usagers de ces routes nous est précieuse ! A cet effet, vous trouverez ci-dessous une plaquette de sensibilisation ainsi qu’une vidéo tutoriel sur l’utilisation du module mortalité de l’application Naturalist, qui vous permettra de nous signaler facilement les collisions dont vous serez témoin.

Les partenaires financiers de cette action sont la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Drôme.

Cliquez sur l’image pour télécharger la plaquette Cliquez pour lancer la vidéo tutoriel d’utilisation du module mortalité de l’application naturalist

Première installation d’un écuroduc en Drôme

Une corde avec un système de contrepoids et deux arbres suffisamment robustes et hauts : voici les principaux éléments nécessaires à la réalisation d’un écuroduc. C’est ainsi qu’est nommé ce passage aérien qui permet aux écureuils de traverser les routes en hauteur, comme des funambules,  sans risquer de se faire écraser.

Le premier écuroduc drômois vient d’être installé par le Conseil Départemental de la Drôme sur la commune de Montéléger. C’est avec l’aide de la LPO AuRA et de Yann Dumas (cordiste professionnel) que le système a été mis en place. Vous pouvez dès à présent le voir au-dessus de la D261 qui longe l’ENS du Parc de Lorient (Montéléger). Un tel ouvrage a pour objectif de limiter les collisions routières des véhicules avec les écureuils. Sur ce site fréquenté par le public, il permettra surtout de sensibiliser le grand public à la thématique des corridors écologiques (couloirs de déplacement de la faune) et à la nécessité de réduire l’impact des infrastructures de transport sur la biodiversité.

Ce projet est né du travail mené par la LPO dans le cadre de l’action D4 du Contrat Vert et Bleu du Grand Rovaltain financé par la Région AuRA. D’autres sites pourraient être équipés à l’avenir en fonction des signalements. N’hésitez donc pas à faire remonter vos observations de collisions avec l’application Naturalist !

Renseignements : Alexandre Movia, chargé de mission