Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Sites, territoires et milieux   |   Suivis de sites   |   Marais des Bouligons

Marais des Bouligons

Situé sur la commune de Beaurières, à quelques kilomètres au sud du Claps, le marais des Bouligons est une zone humide, unique en milieu montagnard dans la Drôme. Il a été mis en Espace naturel sensible (ENS) par la département de la Drôme. Il s’étend sur une superficie de 65 hectares dont 25 ha de marais et 40 ha de coteaux secs. Cette juxtaposition de deux milieux très différents, le rend exceptionnel avec une biodiversité remarquable.

Le premier suivi ornithologique réalisé en 1999 au Marais des Bouligons a mis en évidence la présence d’une importante population de Râles d’eau. Cette espèce est la seule véritablement inféodée à la présence de la roselière. Dès 2000, un suivi a été mis en place sur cette espèce, ce suivi permet bien évidement d’étudier l’évolution de la population de Râle d’eau mais également de suivre l’état de santé du marais, l’espèce étant indicatrice de la qualité de la roselière.

 

 Résultats du suivi du Râle d’eau

2013

2013 a vu le suivi annuel du Râle d’eau se poursuivre sur l’Espace naturel sensible (ENS) du Département de la Drôme, le Marais des bouligons. Un comptage est réalisé à plusieurs reprises le long d’un parcours bordant le marais dans sa partie sud ouest. Les effectifs poursuivent leur baisse inquiétante et l’indice annuel d’abondance est un des plus bas jamais enregistrés. Le nombre de localités occupées par le râle n’a plus dépassé 10 depuis l’année 2009. Il est difficile de comprendre les raisons de cette diminution et la LPO Drôme propose de nouveau en 2013 de conduire une étude sur la répartition spatio-temporelle de l’espèce par télémétrie. Cette étude pourrait apporter des réponses aux questions qui se posent quant à l’occupation du marais par le râle et l’influence éventuelle du troupeau de brebis.

2012

2012 a vu le suivi annuel du Râle d’eau se poursuivre sur cet Espace naturel sensible (ENS) du Département de la Drôme. Un comptage est réalisé à plusieurs reprises le long d’un parcours bordant le marais dans sa partie sud ouest. Les niveaux d’eau élevés de l’année semblent avoir concentrés les oiseaux sur la partie amont la moins inondée. Les effectifs semblent en baisse depuis plusieurs années posant la question des modes de gestion les mieux adaptés à cette espèce pour laquelle le marais des Bouligons constitue un des bastions drômois.