Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Sites, territoires et milieux   |   Inventaires de sites et territoires   |   Programme « biodiversité dans les vallées de la Gervanne et de la Sye »

Programme « biodiversité dans les vallées de la Gervanne et de la Sye »

Situées sur les contreforts sud du massif du Vercors, les vallées de la Gervanne et de la Sye accueillent des cortèges faunistiques et floristiques exceptionnels. Constituées d’une diversité de paysages, de pratiques agricoles et nichées à la confluence de plusieurs influences climatiques, ces sites sont tout à fait remarquables. 

La communauté de Communes du Val de Drôme, l’association LYSANDRA et la LPO Drôme mutualisent leurs compétences pour développer un  vaste programme d’actions, sur la période 2012-2016, en faveur de la biodiversité sur le territoire de la Gervanne.

Ce programme est un savant mélange de thématiques qui mobilise nos savoir-faire sous toutes leurs formes. Nous pouvons tout de même en faire une rapide synthèse : la LPO Drôme a agi en 2013 pour la sauvegarde des tulipes sauvages, la préservation des moineaux soulcies, la mise en place de refuges « chauves-souris », la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des espaces communaux, l’identification et la conservation des arbres gîtes à chauves-souris, la sensibilisation des propriétaires forestiers, l’amélioration des connaissances sur les chauves-souris, sur l’intérêt des milieux ouverts pour l’avifaune, le suivi des rapaces rupestres, l’élaboration d’une plaquette de sensibilisation sur les chauves-souris,…

 

 

Pour en savoir plus sur le programme et sur les actions faites sur les vallées de la Gervanne et de la Sye, retrouvez notre page dédier au programme

 

En 2013, la LPO Drôme a accueilli un stagiaire dévolu à un travail de fond sur les chauves-souris de la Gervanne et de la Sye. Dans le cadre de son stage de master 2, il a pu réaliser un échantillonnage dense sur l’ensemble du territoire du programme (200 points d’enregistrement acoustique) Les résultats sont remarquables et permettent à la fois de modéliser la distribution de certaines espèces en fonction des habitats et d’évaluer l’influence de ces mêmes habitats sur la répartition des chauves-souris à différentes échelles. Ce travail devrait nous aider à affiner les enjeux de conservation sur ce territoire mais également au-delà de la Gervanne et de la Sye. Ces travaux ont donné lieu à deux posters présentés en mars 2014 à Bourges lors des « Rencontres nationales chauves-souris » de la SFEPM (Société d’étude et de protection des mammifères)

 


 

Plus d’informations sur le site dédié à la Gervanne:  http://gervannenature.free.fr/