Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Prospections   |   Plans Nationaux d’Action   |   PNA – Vautour percnoptère

PNA – Vautour percnoptère

Dans le cadre du 1er PNA Vautour percnoptère la LPO Drôme et Vautours en Baronnies sont partis, en 2012, à la recherche de nouveaux sites de reproduction de l’espèce. La LPO Drôme a également en charge le suivi et l’alimentation d’une placette d’équarrissage naturel dans la vallée de la Gervanne.

Améliorer les connaissances

Le Vautour percnoptère est une espèce globalement menacée sur l’ensemble de son aire de répartition et plus encore sur son territoire en Europe. Compte tenu de ce statut très préoccupant, il apparaissait nécessaire de mettre en œuvre un plan d’actions en sa faveur. Ainsi, le Ministère a approuvé un programme national d’actions en faveur de cette espèce dès 2002 (1er plan : 2002 à 2007). Ce premier plan a ensuite été prolonger dans l’attente de la réécriture du second Plan National d’Actions (PNA) présenté à la consultation du public du 05 au 30 janvier 2015. Ce second PNA est prévu pour une durée de 10 années (2015-2024).

Dans le cadre du 1er PNA Percnoptère, en 2012 une journée de prospection simultanée a été coordonnée par la LPO Drôme et Vautours en Baronnies, à la mi-avril. L’objectif était de rechercher la présence d’éventuels autres couples sur la région comprise entre la Gervanne et les Baronnies, principalement au sud de la rivière Drôme.

Une vingtaine de personnes ont participé, répartis par équipes de deux. Malgré un effort certain sur cette journée, aucun nouveau site occupé n’a pu être localisé.

Sauvegarder

Dans le cadre de ce PNA, la LPO Drôme a en charge le suivi et l’alimentation d’une placette d’équarrissage naturel dans la vallée de la Gervanne, placette qui doit permettre de fixer le couple et d’assurer une ressource alimentaire de base. La fréquentation du lieu par l’espèce n’est pas encore prouvée et des aménagements réguliers visent à améliorer son attractivité.

Très mauvaise découverte à l’été 2013 avec la destruction d’une bonne partie de l’enceinte de la placette, vandalisme volontaire… La LPO Drôme a porté plainte contre X mais le responsable n’a pu être identifié. Les réparations ont été effectuées dans la foulée et nous espérons que la placette sera fréquentée par les percnoptères de la Gervanne.

Ce travail est largement assuré par des bénévoles en soutien de l’équipe salariée.