Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Nos bases de données naturalistes   |   Faune Drôme et Faune Ardèche

Faune Drôme et Faune Ardèche

Des bases de données naturalistes ouvertes à tous

visionatureUne base de données naturaliste est un dispositif informatique permettant de collecter et de stocker un ensemble d’informations (données naturalistes) en très grande quantité, mais aussi de manipuler ces informations de manière assez libre afin de répondre aux questions que l’on se pose (quelle connaissance, quels enjeux, quelles menaces). Les bases de données naturalistes sont ainsi des outils indispensables à la connaissance et à la protection de la biodiversité.

Sur Faune-Drôme et Faune-Ardèche, chacun peut saisir ses observations d’Oiseaux, Reptiles, Amphibiens, Mammifères, Odonates et Papillons de jour et les observateurs les plus constants peuvent également y effectuer par eux-mêmes des recherches multi-critères.

Plus de 4000 utilisateurs en Drôme et 3000 en Ardèche, en croissance constante

Chacun et chacune, naturaliste débutant ou confirmé, particulier ou professionnel, peut gratuitement et librement partager ses découvertes en temps réel, et ainsi apporter sa pierre à l’édifice de la connaissance et donc de la protection de la biodiversité, dans le respect du code de déontologie du site. Une randonnée, un bout de jardin, une mangeoire à oiseaux, tout est support d’observations naturalistes !

Facilité d’utilisation

Pour pouvoir participer, il est nécessaire de s’inscrire, c’est-à-dire de disposer d’un identifiant constitué d’une adresse électronique et d’un mot de passe. Une fois connecté, les données peuvent être saisies, éventuellement agrémentées de photographies ou d’enregistrements sonores.

Guide_Etape1_Clic carte3La saisie des données est intuitive : elle peut se faire directement en cliquant une carte interactive, qui nous mène ensuite à la saisie de l’espèce observée. L’ensemble des démarches sont expliquées pas à pas dans un guide d’utilisation disponible sur le site. En cas de besoin, une assistance peut vous être apportée via l’onglet « Nous contacter ».

Près de deux millions de données naturalistes à ce jour

Véritable carnet de terrain informatisé, Faune-Drôme permet de stocker ses données d’observations lors des différentes activités (randonnée, contemplation, déplacements en voiture, oiseaux à la mangeoire…) et de les visualiser facilement sous google earth, sous excel, sur une carte de répartition départementale, sur un graphique…

Restitution de la connaissance, sous forme de cartes, de listes communales, d’atlas

Chaque utilisateur du site reste propriétaire et gestionnaire des données qu’il a saisies, mais ces dernières peuvent être mobilisées pour faire vivre les restitutions de la connaissance. Ces restitutions sont actualisées très régulièrement et peuvent se faire sous forme de cartes interactives (de répartition, d’arrivée d’espèces), d’atlas, de graphiques, de listes communales…

Un groupe bénévole actif assure la gestion et la validation des données saisies

Le projet Faune-Drôme et Faune-Ardèche repose sur l’intense implication de plusieurs bénévoles actifs de l’association, qui administrent, paramètrent le portail et valident les données collectées. Ce sont des experts naturalistes qui connaissent parfaitement la faune du territoire et ses enjeux. Ils sont garants de la viabilité et de la validité de ces bases de données.

Dans le cas de données sortant du cadre des connaissances naturalistes actuelles, ou dont les informations sont incomplètes ou fausses, le comité de validation peut envoyer une demande de vérification à l’auteur afin de demander des précisions et de l’inviter à corriger éventuellement la saisie. Ces demandes sont aussi l’occasion de créer le contact entre les utilisateurs du site et les gestionnaires, et sont souvent l’occasion d’échanges passionnés.

Un moyen de participer à la connaissance et à la protection de la nature

Observer les oiseaux et la biodiversité, noter ses observations dans son carnet et les saisir en rentrant ou les collecter directement sur un smartphone grâce à l’application Naturalist, tout cela fait partie du quotidien de bon nombre de personnes, bénévoles ou salariées. Au-delà du plaisir d’observer, la collecte de données constitue un préalable indispensable à la protection de la biodiversité. Cela passe notamment par une saisie et une mise à disposition des connaissances acquises.

Auparavant, il pouvait s’écouler de nombreuses années entre l’observation sur le terrain et son utilisation pour la conservation de la nature. Depuis la mise en place de cet outil en ligne, les données sont collectées, partagées en temps réel et immédiatement mobilisables pour la connaissance (suivis d’espèces, atlas), la conservation (listes rouges d’espèces menacées), ou l’accompagnement de projets (synthèses naturalistes dans le cas d’études d’impact, de documents d’urbanismes, de projets d’aménagements, de protection de sites…).

Un peu d’histoire…

La collecte de données naturalistes de Drôme et d’Ardèche a débuté dans les années soixante-dix par quelques poignées de naturalistes, qui menèrent les premiers inventaires locaux. Ils notaient leurs observations et comptages sur des carnets de terrain et les reportaient ensuite sur des fiches cartonnées, mais celles-ci étaient difficilement exploitables.

En 1997, avec les progrès informatiques, les CORA Drôme et CORA Ardèche commencent à informatiser leurs données, notamment sous la forme de fichiers bruts de données, puis se dotent de leur première véritable base de données informatique. Celle-ci, très puissante, permet de centraliser d’énormes lots de données, mais elle ne reste encore accessible qu’au public naturaliste confirmé.

En 2009 et 2011, le CORA Drôme, bientôt suivi par le CORA Ardèche, deviennent les LPO Drôme et Ardèche (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Sous l’impulsion de la LPO France, elles intègrent rapidement le réseau VisioNature et acquièrent ce nouvel outil offrant une nouvelle dimension : le partage en temps réel à grande échelle, et une mobilisation rapide des données collectées. L’activité d’observation connaît ainsi, à la faveur des progrès technologiques, une évolution sans précédent grâce à Internet.

visio_pages