Accueil   |   Actualité : Non à la privatisation de l’ONF !

Non à la privatisation de l’ONF !

Foret de Saou - Julie Coutout

© Julie Coutout

L’ONF est un EPIC (Établissement public industriel et commercial) ; les missions de ses fonctionnaires se divisent en deux parties : un service intégrant le contrôle des exploitations et la gestion de la forêt, et un rôle de police forestière.

Cet organisme – déjà déficitaire financièrement – voit également son effectif drastiquement réduit depuis quelques années, le Diois ayant subi les plus lourdes pertes en termes de personnel et de terrain.

A cela vient s’ajouter la crainte d’une nouvelle réforme. En effet, un projet de loi « Modernisation de la vie publique » a été présenté début février 2020 en Conseil des ministres. Ce dernier vise à la privatisation de l’ONF avec des objectifs financiers en premier lieu car un salarié de droit privé coûte 20% moins cher qu’un agent de droit public. Il est ainsi prévu de confier la majorité des missions dévolues aux fonctionnaires à des agents de droit privé.

Avec ce type de gestion, l’avenir des forêts est incertain… Cette privatisation ouvrira définitivement les portes à la spéculation financière à travers une logique de surexploitation de la forêt via la sylviculture. Ces mesures sont loin de l’idée d’une gestion durable et respectueuse de l’environnement ! Cette rentabilisation aura des conséquences désastreuses pour l’écosystème.

Ce dernier abrite une grande biodiversité, aide à lutter contre les gaz à effet de serre et nous permet de conserver une nature « naturelle » : il est capital de le protéger, pour le bien de tous.

L’ONF doit rester un gestionnaire public ! Si vous êtes sensibles à ce problème, vous pouvez agir en signant cette pétition.