Accueil   |   Actualité : Fin des feux de déchets verts

Fin des feux de déchets verts

Certaines personnes profitent du confinement pour s’occuper de leur jardin, en taillant notamment les arbres touchés par la neige de novembre dernier. Gros bémol : l’interdiction de circuler et la fermeture des déchetteries conduisent à des brûlages intempestifs de déchets verts ! La LPO AuRA Drôme-Ardèche s’engage dans ce combat avec le préfet de la Drôme, qui vient de publier un communiqué de presse annonçant l’interdiction de cette action*.

En temps normal, un arrêté préfectoral interdit de brûler ses déchets verts. L’épisode neigeux de novembre 2019 a été considéré comme une situation exceptionnelle permettant de déroger à cet arrêté, permettant à chacun.e de brûler ses déchets verts librement. Malheureusement, de très nombreux feux ont été allumés ces derniers jours… De surcroît, un anticyclone bien présent, couplé à ceux-ci, a occasionné la naissance de grandes nappes de fumée, en particulier dans la plaine de Valence.

Nous avions demandé au plus grand nombre d’éviter d’allumer ces feux car cette action a un double impact négatif :
– sur l’écologie, car brûler cinquante kilos de déchets verts libère de nombreuses particules fines, ce qui équivaut aux rejets d’une voiture diesel récente ayant parcouru 13 000 km ;
– sur la santé, car elle fragilise les personnes ayant des difficultés respiratoires en les rendant plus sensibles au COVID-19.

Un communiqué de presse de préfet de la Drôme du 25 mars 2020 met fin à cette dérogation ponctuelle.

Que faire de ses déchets verts ?

Les conserver !

Savez-vous que les tas de branches, bois, bûches et autres feuilles mortes sont très utiles aux amis des jardins ? En effet, les insectes et les petits mammifères comme les hérissons en raffolent, alors, pourquoi ne pas leur donner ce petit coup de main ? Après tout, ces tas disparaîtront avec le temps ou pourront être déposés en déchetterie ultérieurement…

De plus, le paillage (herbes tondues une fois séchées) est utile à vos plantations car il contribue à l’enrichissement du sol, à conserver celui-ci humide et vivant lors des périodes de sécheresse, y évite l’apparition d’herbes non souhaitées et y attire les insectes auxiliaires du jardinier…

Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à ce sujet.

*Communiqué de presse préfectoral du 25/03/20

Nous vous remercions de votre soutien et nous vous encourageons à partager largement cet article !