Accueil   |   Actualité : Fête des Grenouilles : un événement qui a ravi petits et grands !

Fête des Grenouilles : un événement qui a ravi petits et grands !

Le week-end du 9 et 10 février, à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides, la LPO Drôme organisait la Fête des grenouilles à la salle des fêtes de Moras-en-Valloire ! L’association, investie depuis 2010 pour la protection des amphibiens de ce charmant petit village, souhaitait informer le grand public sur ces espèces si fragiles dont la vie, partagée entre terre et eau, est menacée.

 

C’est à travers un parcours pédagogique et ludique, des jeux et des énigmes qu’une cent cinquantaine de participants présents au rendez-vous ont pu découvrir les 7 espèces susceptibles d’être rencontrées dans la forêt de Mantaille à Moras-en-Valloire. Le parcours retraçait le cycle biologique des espèces au fil des saisons, abordait le thème de la migration, étape aussi essentielle que périlleuse pour ces espèces, et expliquait les rôles essentiels des mares au maintien de la biodiversité, compléter par un atelier «une mare dans mon jardin».

Cette ville fait l’objet d’une attention toute particulière puisque l’association y installe chaque année des filets de protection des amphibiens.
En effet, chaque printemps, dès les premières douceurs, les différentes espèces d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons, salamandres) quittent leurs quartiers d’hiver de la forêt de Mantaille pour gagner des points d’eau où ils se reproduiront et y déposeront leurs œufs. Durant ces migrations qui ont lieu par temps doux, ces animaux sont confrontés à de multiples obstacles dont les routes et les chemins. A Moras-en-Valloire, c’est la D121 qui se trouve entre la forêt où les amphibiens passent l’hiver et la mare où ils viennent se reproduire. C’est donc par centaines que ces animaux protégés et menacés de disparition se font écraser. Les collisions routières sont d’ailleurs la première cause de mortalité des amphibiens !

Pour pallier à ce massacre, depuis 2010, la LPO Drôme installe dès le mois de février et jusqu’au mois d’avril des filets empêchant les amphibiens de traverser. Des seaux sont installés tout le long du filet pour « capturer » les amphibiens et c’est donc aux bénévoles de venir chaque matin pour faire traverser manuellement les individus présents dans les seaux. Des centaines d’individus appartenant à sept espèces différentes évitent alors les écrasements causés par la route qui traverse la forêt de Mantaille !

Vous souhaitez nous aider à relever régulièrement les seaux ? N’hésitez pas à nous contacter et à nous poser vos questions : biodiv.drome@lpo.fr !