Accueil   |   Boîte à outils   |   Pollution lumineuse

Pollution lumineuse

La pollution lumineuse, c’est quoi ?

La pollution lumineuse c’est une présence de lumière artificielle dans un environnement nocturne. D’origine humaine, la lumière artificielle nocturne a des conséquences non seulement sur l’observation du ciel étoilé mais aussi sur les écosystèmes : rupture de l’alternance jour-nuit essentielle à la vie, modification du système proie-prédateur, perturbation des cycles de reproduction, perturbation des migrations..

Carte de pollution lumineuse de France – AVEX

Quels sont ses impacts sur l’environnement ?

Quelques exemples sur les impacts de la pollution lumineuse dans l’environnement…

Les espèces attirés et piégées par la lumière

De nombreux insectes sont littéralement piégés par les lumières artificielles au point de mourir d’épuisement quand ils ne sont pas grillés au contact de la chaleur. Tous les groupes sont concernés : coléoptères, diptères, hyménotères, lépidoptères…
En saison estivale, 150 insectes meurent chaque nuit par point lumineux, d’épuisement ou brulés par la chaleur. Les illuminations artificielles représentent la 2ème cause de mortalité des insectes, après les insecticides.
Les insectes ont un rôle essentiel dans les écosystèmes par leur place dans la chaîne alimentaire, et comme pollinisateurs sans lesquels beaucoup de plantes seraient stériles. La surmortalité des insectes due à l’éclairage a donc des conséquences très préoccupantes.

Un changement des axes de migrations

La majorité des oiseaux migrateurs se déplacent de nuit et s’orientent grâce à la position des étoiles. La visibilité des étoiles est donc prépondérante pour la survie de ces espèces. Lorsque le ciel est bas et les étoiles invisibles, les migrateurs nocturnes (une grande majorité des espèces) volent à une altitude plus basse ; ils sont désorientés par les lumières artificielles qui les attirent et désorientent ce qui occasionnent des mortalités très importantes soit par collision directe soit par épuisement.

Une perturbation du rythme biologique

Le rythme biologique des espèces se retrouve également affecté par le sur-éclairage qui modifie l’alternance du jour et de la nuit et leur distinction entre les saisons. Leurs cycles de reproduction et de recherche de nourriture sont alors perturbés, provoquant un risque pour leur progéniture et leur survie.

Autres impacts

– Ruptures de corridors écologiques pour les espèces qui fuient la lumière et qui sont entravées dans leurs dé-placements.
– Éblouissement qui peut entrainer une mortalité importante chez certaines espèces (chouette effraie par exemple).
– Impact sur la flore, retardant la chute des feuilles, créant une photosynthèse dégradée, perturbant la germination et empêchant la pollinisation nocturne des plantes par les papillons de nuit.
-Perturbations sur la santé humaine : diminution de la sécrétion d’une hormone, la mélatonine, qui affecte le sommeil, la lutte contre les tumeurs, le vieillissement…

Quelles sont les alternatives pour limiter cette pollution lumineuse tout en assurant la sécurité nocturne des citoyens ?

Éclairage intérieur :
– éviter les dispersions de lumière vers l’extérieur (être vigilant sur l’orientation des luminaires, mettre des rideaux…).
– dans les bureaux, préférer les lampes individuelles aux plafonniers.
– pour les entreprises, ne pas laisser les bureaux éclairés toute la nuit, mettre des stores.

Éclairage privé extérieur, être vigilant à :
– l’intensité de la lumière : celle-ci est trop souvent largement supérieure aux besoins ; un éclairement moyen de 10 lux peut être parfois largement suffisant.
– l’orientation des luminaires et la hauteur des mâts : il faut absolument éviter les luminaires qui diffusent de la lumière vers le haut.
– la durée d’éclairement : il est inutile et coûteux d’éclairer lorsqu’il n’y a personne.
– le spectre lumineux : éviter les ampoules qui émettent des UV ; les éclairages oranges sont globalement les moins impactants pour la faune.

Quelles solutions à mettre en œuvre dans votre commune ?
Pollution lumineuse et idées reçues – Jour de la Nuit