Accueil   |   Nos actions   |   Sauvegarder   |   Expertises entreprises

Expertises entreprises

L’équipe salariée de la LPO Drôme est particulièrement mobilisée pour apporter son expertise aux entreprises qui ont aujourd’hui systématiquement obligation de prendre en compte la biodiversité dans leurs pratiques et leurs projets. Ces projets nous amènent à une approche nouvelle pour nos associations, l’approche « métiers ». Nous nous positionnons en écoute afin de mieux comprendre les contraintes et méthodes des entreprises pour aider celles qui le désirent à faire évoluer leurs pratiques et projets de façon vertueuse. Notre action se veut constructive et sous l’égide d’un principe de responsabilité écologique qui peut nous amener à intervenir fermement quand les obligations environnementales légales ne sont pas respectées. C’est le garde-fou de la LPO Drôme et une forme de garantie éthique pour tous les acteurs qui souhaitent coopérer avec notre association.

Exemples d’actions

 

PROGRAMME DE REQUALIFICATION DE L’AUTOROUTE A7 – AUTOROUTES DU SUD DE LA FRANCE (ASF)

Le programme initié en 2009 et destiné à favoriser les déplacements de la faune à travers l’obstacle que constitue l’autoroute, se poursuit avec plusieurs volets d’actions soutenus par ASF et portés par Alexandre Movia (qui coordonne les actions de notre association sur ce programme), dans la continuité directe de l’année passée :

  • Suivis des écoducs du marais du Vernais et de Donzère : suivi par piège photographique de deux fonçages (tunnel de petite taille creusé sous l’autoroute) qui permet de mieux comprendre comment les animaux utilisent le passage et son efficacité réelle. 

 

  • Suivi de la passe à poissons du Roubion : mesure compensatoire du passage de l’autoroute à hauteur de la rivière Roubion, la passe à poissons a de nouveau été suivie par la LPO Drôme via un piège photographique. 

 

  • Suivi de l’écopont du col du grand bœuf : Oiseaux, mammifère, chauves-souris, reptiles, amphibiens, papillons et micromammifères sont étudiés afin d’appréhender plus globalement la fréquentation de l’ouvrage. Le travail est effectué par des prospections et des captures ciblées pour papillons et micromammifères.

 

DIAGNOSTIC FAUNISTIQUE DES RETENUES HYDROELECTRIQUES DE LA BASSE-ISERE – EDF

Le projet a été initié sur la basse vallée de l’Isère en 2012 soutenu par EDF – Unité de production Alpes. Pour la LPO Drôme, les actions conduites sur la Vanelle et Pizançon concernaient le suivi à long terme des passereaux paludicoles, les prospections rallidés – anatidés – ardéidés (râles, canards et hérons) et nouveauté 2013, des inventaires acoustiques chiroptères.
A retenir pour l’avifaune à l’issue des campagnes : 74 espèces d’oiseaux contactées sur l’ensemble de la basse Isère (58 nicheuses, 9 estivantes et 7 migratrices), Pizançon est la retenue la plus riche pour les oiseaux et celle où la Rousserolle effarvatte est la plus contactée (indicateur de présence des roselières) , le Milan noir est l’oiseau le plus souvent contacté , pas de nidification du Héron pourpré et du Blongios nain, nidification probable des fuligules milouin et morillon et nidification possible du Râle d’eau sur toutes les retenues.
Côté chiroptères : 23 espèces ont été recensées soit une grande diversité spécifique pour un site mal connu jusque-là ! Les 4 espèces de pipistrelles sont de loin les plus abondantes avec la Pipistrelle commune en tête. La ripisylve est surtout utilisée en déplacement. Les espèces patrimoniales sont contactées en transit dans les ripisylves alors que les espèces communes sont plutôt contactées dans les roselières et mosaïques d’habitats.
En parallèle de ce travail de terrain, EDF – UP Alpes a lancé en 2013 l’élaboration du plan de gestion écologique des retenues sur la base de nos diagnostics et de ceux réalisés sur les habitats et sur d’autres groupes taxonomiques (flore, bryophytes, odonates,…) Nous avons pu largement y contribuer et inspirer les actions qui y seront inscrites. Ce plan de gestion aura pour vocation de diriger et encadrer un ensemble de mesures à mettre en œuvre pour conserver le bon état écologique des retenues et surtout de leurs habitats rivulaires.

LOUTRE ET CASTOR : ETUDE DES POSSIBILITES DE FRANCHISSEMENT DES BARRAGES DE LA BASSE-ISERE – EDF

Castor  © LPO Drôme

Castor © LPO Drôme

Ce projet, intégré à la convention nationale entre EDF « direction développement durable » et la LPO France, concerne l’étude des possibilités de franchissement des barrages de la basse Isère (Pizançon, La Vanelle, Beaumont-Monteux) par la Loutre et le Castor d’Europe. Le travail vise notamment à identifier les obstacles à la continuité écologique au niveau du cours de l’Isère vis-à-vis des déplacements des deux mammifères. Après une analyse des zones de présence de ces deux espèces et la pose d’un piège photographique, une importante recherche bibliographique a permis de proposer des aménagements adaptés à chacun des ouvrages. Des propositions de suivi ont également été réalisées. Fait marquant de l’année, le piège photographique posé de façon opportuniste nous a donné une observation inédite et remarquable d’un castor empruntant un escalier étroit en pied de barrage pour franchir l’ouvrage de l’aval vers l’amont ! De quoi surprendre compte tenu de l’étroitesse et de la longueur de l’escalier mais qui confirme la présence de l’animal dans la zone et l’importance de favoriser les déplacements pour la bonne santé de sa population. 

 

SUIVI DE L’AVIFAUNE NICHEUSE DU BARRAGE DE ROCHEMAURE – COMPAGNIE NATIONALE DU RHONE (CNR)

 

Nouvelle roselière  © A Movia

Nouvelle roselière © A Movia

En lien avec la construction d’une petite centrale hydroélectrique à proximité du barrage de Rochemaure, la LPO Drôme réalise un suivi de l’avifaune nicheuse pour évaluer la pertinence des mesures compensatoires d’ores et déjà mises en place. Le suivi à permis de mettre en avant le retour du Blongios nain sur les secteurs de roselières restaurées ou recréées. Grande nouvelle donc pour cette espèce rarissime en Drôme et confinée aux roselières pour beaucoup fragiles et très localisées. Entendu chanteur, sa nidification est même possible. Après le retour de la Rousserolle turdoïde, cette observation confirme l’établissement d’un habitat dynamique et de bonne qualité et nous espérons que ces espèces paludicoles s’installeront de façon pérenne sur le site que nous  continuerons de suivre.

 

RELEVES D’INFORMATIONS AMPHIBIENS SUR LE PETIT-RHONE – COMPAGNIE NATIONALE DU RHONE (CNR)

En lien avec la réalisation de futurs travaux de dragage d’entretien sur une zone située en bordure du Rhône, la CNR a souhaité connaître les enjeux concernant les espèces d’amphibiens présentes sur la zone afin d’adapter les futurs travaux de dragage aux éventuels enjeux batrachologiques du secteur. Notre association a réalisé cette expertise qui démontre que la zone visée par les travaux revêt peu d’enjeux mais que la zone périphérique est d’un intérêt non négligeable avec la présence notable de 4 espèces en reproduction sur un étang proche.

 

SUIVI DE NICHOIRS A FAUCONS SUR LES LIGNES TRES HAUTE TENSION – RESEAU DE TRANSPORT ELECTRICITE (RTE)

RTE a installé quatre nichoirs à faucons en guise de compensation de la destruction de milieux favorables lors de travaux sur les lignes électriques sur trois communes drômoises : Grâne, Bren et Claveyson. Trois de ces nichoirs sont prévus pour accueillir le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) et un le Faucon pèlerin (Falco peregrinus).

La LPO Drôme suit ces nichoirs jusqu’en 2017. L’objectif étant de déterminer si les nichoirs sont fréquentés et de vérifier la phénologie et le résultat de la reproduction sur chacun de ces nichoirs (nombre de jeunes à l’envol). Deux des trois nichoirs à Faucon crécerelle sont déjà utilisés. 

 

REMBLAI DES AYASSES – EXPERTISE CHIROPTEROLOGIQUE COMPLEMENTAIRE – RESEAU FERRE DE FRANCE (RFF)

Dans le cadre de travaux de remblaiement le long de la ligne TGV (commune de Vaunaveys), des mesures compensatoires ont été préconisées, notamment pour les chauves-souris potentiellement impactées par les opérations de défrichement. Notre association a apporté son expertise sur les habitats forestiers favorables aux chauves-souris en appui au bureau d’études Ecoter pour préciser l’intérêt d’un secteur forestier pressenti pour ces mesures compensatoires.

 

SUIVIS DE CARRIERES

La LPO Drôme est un acteur reconnu dans la mise en œuvre des actions de suivi des carrières en Drôme. Nous sommes présents à Belle en Royans, Chatillon Saint jean et Alixan où nous accompagnons les entrepreneurs dans l’exploitation de leurs sites et ceci afin d’assurer la préservation des espèces inféodées aux habitats temporaires de ces carrières. Sont principalement concernés les guêpiers, les hirondelles de rivage et les amphibiens.
 

EXPERTISE A PARTIR DES BASES DE DONNEES

La LPO Drôme est régulièrement sollicitée par des entreprises, maîtres d’ouvrage de projets d’aménagement, pour apporter son expertise naturaliste locale et contribuer à la meilleure prise en compte possible des enjeux faunistiques.

Considérant que notre rôle est essentiel pour que les projets soient conçus avec le maximum de connaissances, nous fournissons régulièrement des notes de synthèses accompagnées d’éléments cartographiques et d’analyse des enjeux, de notre point de vue. Ces documents sont transmis dans les limites fixées par le code de déontologie et par le CA de la LPO Drôme qui est consulté