Accueil   |   Boîte à outils   |   Créez une mare dans votre jardin

Créez une mare dans votre jardin

La mare est un refuge exceptionnel dans un jardin naturel. Créer une mare, même de petites dimensions, c’est partir à la découverte d’un milieu passionnant et grouillant de vie. Aujourd’hui, la raréfaction de ce milieu a pour conséquence la disparition de beaucoup d’animaux et de plantes qui lui sont lié. En effet, de nombreuses plantes et animaux vivent dans le fabuleux écosystème que représente la mare. On pourra ainsi y trouver des joncs, des iris, des massettes, des potamots, des dytiques, des grenouilles, des salamandres, des tritons, des libellules… qui émerveilleront petits et grands. Ses richesses extraordinaires vous étonneront. De plus, l’intérêt décoratif d’un petit plan d’eau au fond du jardin n’est pas négligeable et tout à fait original.

Vous trouverez ici :
– un guide pour aménager une mare dans votre jardin
– un guide pour entretenir votre mare

Règles avant la construction ou la restauration d’une mare

La création de tout plan d’eau, quelle que soit sa surface et sa profondeur, doit faire l’objet d’une demande en mairie pour vérification de la compatibilité du projet avec le PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou le POS (Plan d’Occupation des Sols). L’implantation doit se faire à une distance minimale de 35 mètres des habitations. L’autorisation du maire est rendue après avis du conseil départemental d’hygiène (règlement sanitaire départemental type – Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales.)

Pour un plan d’eau de surface > 100 m2, de profondeur > 2 m et en présence d’un POS/PLU : une autorisation doit être demandée à la mairie au titre des « installations et travaux divers » (art. R442-2 du code de l’Urbanisme).

Enfin la création de très grandes mares, de surface > 1000 m2, doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la M.I.S.E. (Mission Inter Service de l’Eau). (Décret n°93-743, 29 mars 1993).

Renseignements plus complets ici.

Bonnes pratiques

• N’introduisez pas d’amphibiens capturés ! D’une part, parce que c’est interdit par la loi, et d’autre part, si les animaux sont porteurs de maladies, ils risquent de contaminer la faune déjà présente.

• N’introduisez pas de poissons : ils mangeraient têtard, œufs et larves d’insectes.

• Ne tondez pas les abords de la mare afin de laisser des cachettes aux amphibiens.

• Ne traitez pas l’eau contre les algues.

• Limitez l’accès aux animaux domestiques.

• Attention aux plantes d’ornement invasives ! Ces plantes exotiques importées se développent parfois au détriment de plantes indigènes.

Une fois votre mare prête, il ne vous reste plus qu’à profiter du spectacle qu’elle vous réserve, à suivre son évolution, et surtout à l’entretenir de façon à ce qu’elle ne se comble pas…

Rappels utiles…

• On parle bien ici de mare, et non d’étang ! La pièce d’eau en question ne dépasse donc pas 1 mètre de profondeur pour quelques mètres carrés de surface (de 3 à 30 m² maximum).

• Les mares ne causent pas d’invasions de moustiques : les mares équilibrées sont « infestées »… de prédateurs de ces insectes. Ce sont plutôt tous les petits récipients que l’on laisse traîner dans le jardin et qui se remplissent d’eau de pluie qui vont attirer les diptères piqueurs.

• La mare accueille une multitude de petits animaux qui vont progressivement venir la coloniser  par leurs propres moyens. Les insectes aquatiques (libellules, notonectes, dytiques…) seront les premiers à peupler la mare, alors que la grenouille verte, les tritons ou encore le crapaud commun viendront un peu plus tard.

Quelques animaux de la mare